• Aucun produit mis en avant à l'heure actuelle.
  • Aucun nouveau produit à l'heure actuelle.

Le E-liquide DIY : fabrication, matériel - Trucs et astuces pour réussir sa préparation

E-liquide DIY : une préparation maison pour une vape de qualité !

Le e-liquide DIY a le vent en poupe depuis plusieurs années et pour cause ! Il permet de mélanger les ingrédients que l’on souhaite pour une personnalisation infinie le tout à petit prix. Le e-liquide DIY est une solution créative et économique pour se détacher progressivement du tabac sans sensation de manque. Vous trouverez ici une feuille de route et des informations importantes sur la manière de créer votre propre liquide DIY pour cigarette électronique : taux de nicotine, dosage de l’arôme ou concentré, ratio de propylène glycol et glycérine végétale, calculateur de nicotine,  etc. Vous découvrirez aussi que le DIY nécessite un peu de matériel pour effectuer votre préparation : flacons, seringues, gants … Vous êtes prêt à éprouver ce sentiment d'autonomie et d'accomplissement grâce au DIY ?! C’est parti !

Fabriquer son e-liquide DIY : la méthode facile sans nicotine pour les débutants

La fabrication de votre propre e-liquide implique de mélanger plusieurs ingrédients : une base neutre composée de Propylène glycol et/ou de glycérine végétale, un booster de nicotine et un arôme ou un concentré d’arômes. Vous n'avez pas nécessairement besoin de tous ces éléments. Vous pouvez par exemple choisir de fabriquer un e-liquide sans nicotine ou sans arôme. Tout cela peut sembler compliqué au premier abord, mais n’ayez crainte, nul besoin d’avoir un diplôme de chimie pour faire un eliquide DIY ! Vous savez faire un cocktail pour l’apéritif ? Alors vous saurez fabriquer votre propre liquide de cigarette électronique !

Etape 1 : acheter les ingrédients et du matériel

Rendez-vous sur notre nouveau site Aromea et choisissez vos ingrédients parmi nos catégories de produits : bases, arômes, boosters de nicotine… n’hésitez pas à parcourir les nombreux arômes et concentrés, tous vous donneront l’eau à la bouche ! Faites également un tour du côté des flacons et pipettes pour e-liquide DIY. En effet, vous ne pourrez pas utiliser les flacons de base ou d’arôme que vous recevrez car après avoir mélangé tous les ingrédients, la quantité de liquide sera trop importante.

Etape 2 : procéder au mélange

Lorsque vous recevez votre colis, utilisez les pipettes pour faire goutter environ 10 à 20 gouttes d'arôme dans l'une de vos bouteilles vides. Remplissez votre bouteille de liquide DIY à moitié avec votre mélange de PG et/ou VG. Secouez et laissez reposer quelques heures ou quelques jours, selon le temps de steep indiqué. Et c’est tout ! Vous avez fabriqué votre eliquide en quelques minutes seulement. Bien sûr, sans calculer précisément les proportions, vous ne créerez pas forcément un liquide bien équilibré, mais ce sera tout de même votre propre fabrication maison.

Si vous voulez commencer à ajouter de la nicotine et être plus créatif, il va falloir procéder à quelques calculs. Le taux de nicotine ne se mesure jamais à l’œil nu. Il est essentiel d’être le plus précis possible.  

 

Les packs DIY pour les vapoteurs débutants ou qui n’ont pas le temps !

Si vous n’êtes pas convaincu par la fabrication du e-liquide DIY mais que vous souhaitez tout de même faire économies sur le prix de revient de votre eliquide, vous pouvez opter pour un pack DIY qui contiendra tout ce dont vous avez besoin pour débuter.

La grande majorité packs DIY sont conçus pour être mélangés en volume et comprennent les ingrédients principaux, déjà dosés. Vous pouvez ainsi acheter un pack DIY Classic Menthe ou fraise, en 6mg de nicotine et avec un ratio de 50/50. Vous recevrez alors une base en 50/50, l’arôme et le nombre de boosters de nicotine en 50/50 nécessaires pour un dosage en 6mg. Vous n’aurez donc besoin d’aucun calcul ! Le seul inconvénient des packs DIY est que vous êtes limités aux arômes et concentrés désignés pour ces packs. Toutefois rien ne vous empêche d’ajouter un autre arôme !

Fabriquer son e-liquide DIY avec de la nicotine

Faire son e-liquide avec Aromea par Vap'Extreme

Il existe deux façons de mélanger le e-liquide DIY : en fonction du poids ou du volume. Le mélange au poids est quelque peu complexe et tient compte de la densité de chaque matière. Pour simplifier, un ml de glycérine végétale est plus lourd qu'un ml de propylène glycol ou qu'un ml d'arôme. Les puristes recommandent de mélanger au poids, car c'est plus propre et plus précis pour les petites quantités de e-liquide DIY  (comme les flacons de moins de 100 ml) contrairement au mélange par volume moins précis et plus salissant. Toutefois nous sommes convaincus que le mélange au volume est plus facile pour les néophytes.

La méthode consiste donc à mesurer le volume de chaque ingrédient à l'aide d'un grand jeu de seringues (idéalement une par ingrédient). C'est la méthode la plus facile à comprendre pour un débutant puisque les liquides sont affichés en volume sur les étiquettes. Vous pouvez vous munir d’une calculatrice pour vous donner aussi la quantité exacte de nicotine dont vous aurez besoin pour atteindre la concentration recherchée. Mais le plus simple reste d’utiliser un calculateur de booster de nicotine.

Le matériel et les ingrédients indispensables pour fabriquer un e-liquide DIY nicotiné

Quelle que soit la méthode que vous utiliserez pour fabriquer votre e-liquide DIY et quelles que soient vos préférences en termes d’arômes et de taux de nicotine, vous aurez besoin des ingrédients suivants :

-          Base neutre composée de glycérine végétale et de propylène glycol. Il s’agit des deux principaux ingrédients du liquide pour cigarette électronique. Votre liquide de base, qui est en fin de compte un liquide électronique sans nicotine et non aromatisé, peut-être déjà vapoté quel que soit le ratio de PG/VG (5050, 70/30 etc). Vous devez simplement vous assurer que ces deux éléments sont tous deux de qualité pharmaceutique, comme nous le certifions chez Aromea Liquide - cela garantira qu'ils sont parfaitement adaptés à la préparation d’eliquide DIY.

 

-          Arômes ou Concentrés pour donner une ou plusieurs saveurs à votre liquide final. Il n’y a pas vraiment de différence entre un arôme et un concentré. Les deux doivent être dilués dans une base. Un concentré est simplement un arôme avec plusieurs saveurs mélangées. Veillez à n'utiliser que des arômes et concentrés conçus spécialement pour le liquide DIY et n’utilisez sous aucun prétexte des huiles essentielles, ni aucun autre type d'huile en général. Si vous ne trouvez pas votre bonheur, sachez qu’il existe des centaines de concentrés qui peuvent être combinés pour créer d'innombrables recettes uniques. Chaque arôme restitue un goût et une puissance différents. Pour commencer nous vous suggérons de commencer par un mono-arôme. Par la suite vous pourrez trouver quelques recettes bien notées qui vous plairont et qui seront adaptées à vos besoins. Vous pouvez également acheter des recettes uniques déjà prêtes, comme par exemple les gammes Aromea Crazy Up, The Beach Collection ou Candy Shop. Ces recettes sont idéales pour les débutants et certains grands distributeurs de liquide pour e-cigarette en vendent dans leurs boutiques.

 

-          La nicotine, qui est bien sûr facultative. Si vous pouvez vous en passer, c’est tant mieux ! Nous en profitons d’ailleurs pour vous rappeler que si vous ne fumez pas, ne vapotez pas juste pour le plaisir ! Le vapotage est destiné aux fumeurs désirant arrêter de la cigarette. La concentration de nicotine que vous choisissez d'acheter dépend de votre profil de fumeur (petit, gros, moyen) mais aussi du volume de votre base. La nicotine est généralement en suspension dans une solution de PG/VG, mais vous pourrez la trouver dans des proportions différentes si vous faites vos achats (en 100% PG par exemple). Soyez très prudent lorsque vous manipulez et stockez la nicotine. Sa toxicité sur la peau à tendance à être sousestimée. Utilisez toujours des gants pour manipuler la nicotine et gardez vos bouteilles de nicotine hors de portée des enfants.

Remarque : les règles de la TPD limitent en France et en Europe le volume de la nicotine à des flacons de 10 ml pour une concentration de 20 mg/mL. Ces boosters de nicotine peuvent être achetés un à la fois, mais selon votre taux de nicotine désiré, vous pourriez recevoir un pack de boosters.

-          Des flacons pour faire votre stock - Stockez votre liquide de base dans des bouteilles à pression individuelles munies d'embouts pour faciliter l'ajout à votre préparation. L'idéal serait d'utiliser quelques bouteilles de 100 ml. Si vous utilisez de la nicotine, stockez-la dans des bouteilles ambrées ou en cobalt - la couleur sombre et le verre solide aident à ralentir sa dégradation. Pour vos premières préparations de liquide DIY, optez pour des flacons d’au minimum 60ml en plastique PET. Les plastiques PET et HDPE sont un excellent choix pour le stockage à long terme.

-          Des étiquettes sur lesquelles vous pourrez écrire les détails de votre recette de liquide avant de coller la bouteille.

-          Gants - Ayez toujours une boîte de gants jetables à portée de main. Ils sont indispensables et disponibles dans toutes les pharmacies du coin.

Le reste de l'équipement dépend de la méthode de mélange que vous choisirez de suivre. Si vous choisissez le mélange par volume :

-          Des seringues : vous aurez besoin d'une sélection de seringue. Nous vous conseillons de vous procurer des seringues de 10 à 30 ml pour votre liquide de base et plusieurs seringues de 1 à 5 ml pour les concentrés de nicotine et d'arômes. Vous aurez également besoin de quelques aiguilles.

 

Les ingrédients à éviter absolument pour son eliquide DIY

Voici une liste d'ingrédients qui posent question, mais qui ne doivent pourtant pas être utilisés dans la fabrication d’un liquide DIY.

-          Tout type d'arôme qui n'est pas spécifiquement conçu pour le e-liquide DIY (potentiellement dangereux)

-          Les huiles essentielles, et tout type d'huile (certainement dangereux)

-          Tout type de produit ménager qui pourrait sembler être une bonne idée (ce n'est pas le cas)

-          Nicotine pure (qui est normalement introuvable dans le commerce)

-          La vodka et l’eau distillée, deux ingrédients qui ont fait l'objet de débats dans la vaposhère. Les vapoteurs les utilisaient en effet pour diluer le e-liquide, mais c’est inutile et potentiellement dangereux. Certains jurent que l'eau distillée aide à donner du goût, mais il n’en n’est rien ! Nous vous recommandons vivement de ne pas utiliser d'autres liquides que la glycérine végétale et le propylène glycol quand il s'agit de liquide pour cigarette électronique

Les calculateurs DIY pour doser sa quantité de nicotine et d’arôme dans son eliquide

Si vous voulez mélanger avec précision et obtenir des résultats facilement reproductibles, vous devrez utiliser un calculateur DIY comme l’Aroboost d’Aromea. Ce calculateur vous simplifie l'ensemble du processus en vous donnant toutes les informations dont vous avez besoin, qu'il s'agisse de la quantité de nicotine nécessaire pour atteindre votre concentration idéale ou de la quantité de chaque ingrédient dont vous aurez besoin pour obtenir un flacon de liquide savoureux.

Si, pour une raison quelconque, vous ne souhaitez pas utiliser le calculateur Aroboost, vous pouvez aussi utiliser une application comme Vape Tool, mais attention, certaines application ne proposent pas le calcul par volume.

Que faire après avoir terminé son e-liquide ?

-          Étiquetage - Étiquetez vos mélanges comme suit : rapport VG/PG, teneur en nicotine, pourcentages de saveur et date de création. Faites-le immédiatement. Vous seriez surpris de savoir combien de débutants ne le font pas, pour au final se retrouver bloqués lorsqu'ils trouvent un mélange parfait mais sans aucun moyen de le recréer.

 

-          Attendre !  Cela déconcerte souvent les nouveaux vapoteurs mais de nombreux liquides DIY contenant plusieurs arômes ont besoin d'un certain temps pour laisser les saveurs se mélanger et s’intensifier. Ce temps varie selon le type de mélange, mais vous constaterez souvent qu'il faut parfois plusieurs jours voire semaines pour des mélanges gourmands. A l’inverse, les liquides DIY à base de fruits sont des recettes simples qui n’ont pas besoin d’une longue période de steep. La plupart des recettes que vous trouverez sont accompagnées d'un temps de steep recommandé. Il existe différentes méthodes visant à accélérer le processus de steep, mais elles font l'objet d'une grande controverse dans le monde du eliquide DIY.

 

-          Tester - Une fois que votre liquide électronique a terminé sa maturation, il est temps de le tester. Il est préférable d'utiliser un goutteur de bonne qualité ou un atomiseur reconditionnable plutôt qu'un réservoir. Cela vous donnera une meilleure idée du goût de votre liquide. Sachez que la résistance et la température peuvent grandement affecter le goût d’un liquide DIY. Un eliquide qui a bon goût à 80 watts sur un RDA de 0,3 ohms aura probablement un goût très différent avec 1,8 ohms à 15 watts.

 

-          Stocker - La lumière du soleil, la chaleur et l'oxygène peuvent avoir un impact négatif sur le liquide pour cigarette électronique, alors gardez votre eliquide DIY maison dans un endroit frais et sombre. Et veillez à ce qu'ils soient hors de portée des animaux domestiques et des enfants.

Trucs et astuces du e-liquide maison

-          Less is more ! L'utilisation de grandes quantités d’arôme ne se traduit pas nécessairement par une restitution des saveurs plus importante ni par un eliquide plus savoureux. Dans certains cas, si vous en faites trop, vous risquez même d'étouffer la saveur de votre e-liquide !

-          Lorsque vous suivez des recettes existantes, évitez de remplacer un arôme d’une marque par celui d’une autre marque. La "pêche" d'une marque peut être une pêche réaliste, tandis que celle d'une autre marque peut être un bonbon ou une pêche en conserve. Soyez conscient de la puissance de vos concentrés. La puissance varie non seulement d'une marque à l'autre, mais aussi pour les arômes d'une même marque. Certains sont suffisants avec une concentration maximale d’1 à 2 % alors que d’autres peuvent être utilisés à hauteur de 5 à 10 %. Pour être sûr de vos quantités, fiez-vous aux informations figurant sur la fiche produit lors de l’achat de votre eliquide.