« Fédération Addiction » fait un bilan de 2015 et des pronostics pour 2016

Jean-Pierre Couteron - Cigarette électroniqueJean-Pierre Couteron, psychologue clinicien et président de l’association Fédération Addiction, nous fait part de son regard aiguisé sur la question des addictions et des moyens de réduire les risques. Il nous brosse un bilan de l’année 2015 : comment a évolué la cigarette électronique en 2015 ? Son développement rencontre t-il des obstacles en France ? Quelles sont les perspectives pour cette nouvelle année ? Nous verrons que le spécialiste est partagé entre un certain optimisme quant à l’efficacité de la e-cigarette et un réel pessimisme quant au combat engagé contre cet outil révolutionnaire et les vapoteurs.

Fédération addictionUn outil qui convient aux fumeurs

Jean-Pierre Couteron considère que la cigarette électronique est une réponse adaptée aux besoins des fumeurs souhaitant arrêter de fumer. C’est pour cette raison, selon le psychologue clinicien, que la e-cig peut être considéré comme un véritable « outil de réduction des risques. » La cigarette électronique donne la possibilité aux usagers de modifier leurs comportements de fumeur, dont ils connaissent les risques sanitaires, mais sans s’y affranchir entièrement et immédiatement. En définitive, les vapoteurs bénéficient d’une phase intermédiaire, dans laquelle ils peuvent encore jouir des avantages de cette pratique, sans s’exposer à des substances dangereuses, jusqu’à l’arrêt total de toute consommation et l’achèvement du sevrage. Jean-Pierre Couteron parle à ce propos de « l’intérêt d’un chemin fait par les usagers, sur lequel ils avancent à leur rythme, autrement. »

Marisol Touraine Cigarette electroniqueUn combat injuste contre l’e-cig et ses usagers

Le psychologue clinicien regrette que les mesures politiques mises en place concernant la cigarette électronique ne soient pas dans l’intérêt des vapoteurs et du secteur de la vape. Une législation cohérente avec la politique de lutte contre le tabagisme se serait plutôt attaché à protéger le consommateur, à donner les moyens aux professionnels d’améliorer leur savoir-faire et leur produits d’avantage. La nouvelle réglementation française a l’inconvénient de mettre en avant les supposés effets négatifs de l’e-cig tout en contestant tous ses aspects positifs. Selon Jean-Pierre Couteron, « l’année 2015 aura été une année de défiance et de méfiance, divisant aussi inutilement que maladroitement le camp de celles et de ceux qui partagent pourtant le souhait d’une société sans tabac. » En d’autres mots, cette volonté politique a eu pour conséquence désastreuse de creuser un fossé entre les personnes qui luttent contre le tabagisme et celles qui défendent la cigarette électronique alors que leur objectif est le même : faire disparaître la cigarette à combustion !

Baisse vente cigarette electroniqueLes perspectives pour 2016

Jean-Pierre Couteron espère que l’année 2016, après une première phase d’euphorie vis à vis de la cigarette électronique, puis une seconde période d’aversion, sera synonyme d’apaisement. Le psychologue attend du secteur une rationalisation du marché, de ses protocoles de fabrication et de ses moyens de mise en vente, avant que le lobbying industriel et le marché dérégulé ne fasse sa loi. Il souhaite que des questions intelligentes soient enfin posées, notamment sur la prescription et le remboursement de la cigarette électronique, sur sa vente en pharmacie, sur la qualification des vendeurs et sur la sécurisation des modèles et une poursuite de leur normalisation. Jean-Pierre Couteron rappelle la nécessité de mettre à contribution les vapoteurs et de placer « praticiens, usagers et théoriciens sur un même axe, dans de nouveaux espaces aux frontières largement redéfinies et redistribuant les cartes de la connaissance. » D’après le psychologue clinicien, la réussite d’une réduction des risques ne passent pas par des avertissements de santé (« Injonction de santé ») mais par un accompagnement de l’utilisateur et des échanges fructueux avec lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*