A voir !

Nouvelles formes de fumigateurs

Cette rubrique sur le nom de la e-cigarette est pour nous l’occasion de nous pencher sur le fonctionnement d’une vapoteuse, sur son histoire et sur les différents types de vaporisateurs personnels.
Ces appareils sont généralement électroniques sont utilisés dans les domaines de l’aromathérapie, la phytothérapie et divers domaines thérapeutique.



Une vapoteuse, un vaporisateur, c’est quoi ?

Des études scientifiques ont démontré qu’un tel appareil pouvait délivrer la quasi-intégralité du THC (tétrahydrocannabinol) provenant du cannabis.  L’avantage est d’obtenir une « fumée » plus saine avec une toxicité moindre.



Vaporisateur TILTHistorique de la vaporisateuse

La première race de vaporisation daterait autour du 5e siècle. Le peuple Scythes indo-européen organisait des fumigations (vaporisation) de cannabis en groupe qui suscitait une jubilation générale.  Après l’invention de la première version de vaporisateur électronique en 1981, appelé « TILT », qui n’a jamais été vendu et l’apparition du vaporisateur BC commercialisé en 1994, il eut fallu attendre les années 2000 pour voir apparaître les véritables vaporisateurs performants : volcano (2000), Vapir (2002), l-olite (2008) avant que les procédés se démocratisent réellement à partir de 2010 avec la cigarette electronique, les techniques de phytothérapie et la libéralisation du cannabis.





Fonctionnement d'un vaporisateurFonctionnement de la vapoteuse

Le vaporisateur fonctionne sur le principe de la vaporisation qui consiste chauffer la plante, en l’occurrence le cannabis, sans dépasser une température avoisinant les 250°C (combustion) pour libérer les propriétés de cette plante qu’elles soient thérapeutiques ou simplement récréatives.  Pour ce qui concerne le cannabis, c’est le THC que le vaporisateur s’atèle à extraire. Chaque plante a sa température de vaporisation idéale pour profiter de tous ses bienfaits. A titre d’exemple, le cannabis se chauffe à 200°C tandis que la vaporisation de lavande te de l’eucalyptus ne doit pas franchir la barre des 130°C.



vaporisateur personnelVapoteuse et vaporisateur cannabis

Les formes de vaporisateurs les plus connus sont :
- Le vaporisateuse : la vapeur est produite par un atomiseur ou un clearomiseur qui va  chauffer un liquide spécial appelé « e-liquide. »
- le vaporisateur cannabis : le cannabis est chauffé dans une chambre en céramique grâce à l’énergie d’une batterie au lithium.
- Vaporisation par convection (Volcano) : un ventilateur ou une pompe à air émet un air chaud qui va traverser la plante. La plante ainsi obtenue va être stocké dans un sac alimentaire. Un fois la vapeur refroidie, le vapoteur va pouvoir désolidariser le sac du reste du vaporisateur et aspirer la vapeur.

lemoteur annuaire moteur de recherche - Boutiques de ventes